Articles avec le tag ‘habitat’

Séance de rentrée de la SFAC, samedi 15 octobre 2016, 15h

dimanche 25 septembre 2016

Hélène Wurmser (Université Lyon 2) présentera une conférence intitulée :

« Nouvelles recherches sur la maison de Fourni à Délos ».

Découverte en 1916, il y a un siècle, la Maison de Fourni n’a cessé d’intriguer les archéologues et chercheurs qui s’y sont intéressés. Dégagée en 1935, puis fouillée entre 1959 et 1961 par Christian Le Roy et Philippe Bruneau, elle fait depuis 2008, sous les auspices de l’École française d’Athènes, l’objet de restaurations, ainsi que d’une reprise d’étude et de fouilles en vue de sa publication. Par son implantation, en-dehors du tissu urbain le plus dense de Délos, par son plan particulier, empreint d’influences diverses, par son mobilier et son décor exceptionnels, ainsi que par le mystère qui entoure encore les circonstances de son abandon, la Maison de Fourni est représentative du creuset historique et culturel que fut la Délos du milieu du Ier siècle av. J.-C. Les fouilles entreprises depuis 2010 ont ainsi permis d’éclairer d’un jour nouveau la fonction de ce qui pourrait désormais apparaître comme un exemple précoce de villa implantée en territoire grec à la fin de l’époque hellénistique.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les pages concernant les travaux de l’auteur sur le site de l’IRAA et sur Academia.

Fourni_EfA

Samedi 16 janvier 2016 : Murviel-lès-Montpellier (Hérault)

dimanche 13 décembre 2015

Patrick Thollard (Université de Montpellier-3)

De l’oppidum des Arécomiques à la cité des Samnagenses. Nouveau regard sur le site du Castellas à Murviel-lès-Montpellier (Hérault)

Le site du Castellas, à Murviel-lès-Montpellier a longtemps été considéré comme un établissement protohistorique semblable à ceux que l’on rencontre dans le Midi languedocien. Le programme de recherches conduit depuis 2001 a profondément modifié cette vision. Les fouilles réalisées successivement sur divers secteurs (enceinte de la ville basse et de la ville haute, habitat des terrasses intermédiaires et de la ville basse) ont permis de cerner les grandes phases du développement du site, en mettant en évidence une rupture fondamentale à la charnière des IIe-Ier s. av. J.-C. Parallèlement, l’exploration du centre monumental a conduit au dégagement du forum de l’époque romaine. L’état de conservation remarquable d’une partie des vestiges permet de restituer l’organisation particulièrement originale et, par certains côtés, encore très problématique, de cet ensemble. L’exploration a également donné l’occasion d’identifier de manière définitive l’agglomération comme la cité des Samnagenses.